Les sacs plastiques: un enjeu sociétal mondial !

pollution sacs plastiques à usage unique

Un enjeu sociétal mondial

 

Visibles ou non, les effets du plastique touchent tous les êtres vivants de la planète en affectant santé et écosystèmes. L’empreinte écologique de l’homme, devenue trop importante au cours des dernières décennies impacte largement le quotidien des animaux et des végétaux qui se retrouvent alors pris au piège. Vêtus de sacs plastiques ou autres déchets plastiques, les animaux aussi bien terrestres que marins, errent bien souvent entre des amas de déchets mettant leurs jours en danger.

 

Ce n’est pas une grande nouvelle que de vous dire que la planète est en alerte : paysages et écosystèmes ont changé, les modes de vie aussi. Les publicités, les politiciens ainsi que la presse répètent constamment les mêmes thématiques et le développement durable est désormais devenu omniprésent dans nos sociétés. Autant d’articles que d’images inondent nos quotidiens afin de nous faire prendre conscience de l’ampleur de notre activité.

 

Une situation catastrophique

 

Les chiffres, bien souvent choquants, nous indiquent que chaque seconde, 100 tonnes de déchets majoritairement issus du plastique finissent en mer. Imaginez un instant à quoi ressemble la vie maritime…

Ces déchets font désormais partie du quotidien de ces animaux qui ne parviennent même plus à faire la différence : les tortues les confondent même avec des méduses ! L’ingestion des déchets plastique s’est largement répandue au cours des dernières années, n’épargnant aucune espèce. Selon une chercheuse, « dans le Pacifique Nord, 30% des poissons ont ingéré du plastique durant leur cycle de vie ». Une autre cause mortelle est l’étouffement des animaux comme celui d’une tortue qui a fait l’objet de nombreuses publications sur les réseaux sociaux ou encore celui d’une baleine, un sujet qui n’a pas échappé à la presse. En effet, en ce début d’année, une baleine a été retrouvée au large de la Norvège bien mal en point après avoir ingurgité 30 sacs plastiques. Son estomac était bloqué et les pompiers n’ont pas eu d’autre choix que de l’euthanasier. Selon les scientifiques, il se pourrait qu’elle ait confondus les sacs plastiques avec des calamars…Cette espèce en disparition est l’une des plus menacée par cette pollution. Il s’agit donc d’un réel enjeu pour nos sociétés qui doivent agir tant pour assainir les écosystèmes que pour sauver les espèces animales en danger.

sacs plastiques- pollution- ocean - ecologie

 

L’émergence d’un septième continent

 

Ce phénomène interpelle et inquiète les scientifiques qui parlent aujourd’hui d’un septième continent réparti entre l’océan Pacifique Nord et Sud, l’océan Atlantique Nord et Sud mais également l’océan indien. Il ne s’agit pas comme les six autres d’un amas de terre flottant au milieu des océans mais d’un continent de plastique. Entre les côtes du Japon et de l’Amérique du Nord, un tourbillon subtropical a provoqué la formation d’un regroupement de détritus et de microparticules issues du plastique. Invisibles sur les cartes ou les photographies, ce nouveau continent a été aperçu depuis le pont d’un bateau. La première poubelle de déchets de ce genre a été découverte en 1997 par le navigateur Charles Moore, par hasard, au retour d’une course de voile entre Los Angeles et Honolulu. Suite à cela, le navigateur a impulsé une lutte contre le plastique. En effet, l’arrivée du plastique a largement modifié et dégradé les écosystèmes. De plus, ces plastiques mettent des décennies à disparaître !

 

septième continent : déchets et sacs plastiques
La formation d’un amas de déchets au milieu de l’océan

 

L’Homme : origine et solution au problème

 

Entre la pollution des eaux, la modification des écosystèmes, la formation d’amas de plastique autour de la Terre, l’Homme apparaît comme responsable mais également comme le potentiel « sauveur ». En effet, c’est à nous de trouver les solutions pour réparer nos erreurs. La recherche et le développement sont alors mis à l’honneur pour mettre en place les dispositifs nécessaires et trouver les bonnes alternatives mais cela passe aussi par des actions quotidiennes. Nul besoin de mentionner par exemple que les sacs plastiques ne doivent pas être jetés sur la voie publique ou encore que l’usage de matériaux biosourcés peut remplacer le plastique. La consommation de sacs réutilisables constitue donc un geste pour la planète en évitant l’abandon des sacs à usage unique n’importe où. Pour faire face à ce type de problème, les gouvernements mettent en place des mesures visant à bannir l’utilisation des sacs plastiques à usage unique en faveur des sacs cabas ou autre sacs réutilisables. C’est donc à nous de changer nos comportements pour limiter le nombre de tonnes de déchets constituées en grand nombre de sacs plastiques.

A nous de jouer ! Changer ses habitudes pour un monde durable !

Liens:

http://www.rts.ch/decouverte/sciences-et-environnement/environnement/dechets/5052801-le-septieme-continent.html

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/05/09/les-plastiques-des-dechets-nefastes-pour-les-ecosystemes_1698047_3244.html

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/05/09/le-7e-continent-de-plastique-ces-tourbillons-de-dechets-dans-les-oceans_1696072_3244.html

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *